dimanche 8 juin 2008

LA VIE



LA VIE, c'est comme un grand voyage...:

Il y a ceux qui ne prennent que des trains de banlieue

Ceux qui prennent des grandes destinations

Ceux qui restent sur la quai de la gare....

Y'en a qui loupent leur correspondance

Il y a des trains qui déraillent

Des trains en panne .....qui attendent......

On ne connait pas TOUJOURS la destination ..
ni l'heure à laquelle nous allons arriver et si nous allons arriver à destination.

Des rencontres dans un wagon..

des mauvaises rencontres..De belles rencontres

Des regards échangés.. des histoires racontées

Celui ou celle que l'on aurait voulu assis sur la meme banquette

Mais qui est dans le train qui croise le sien.

Certains qui nous quittent ou que nous quittons au milieu de chemin,

certains qui se trompent de train

Certains descendent du train avant l'ARRIVEE

Certains sautent du train ...ou sous le train!!

Mais toujours..

C’est un voyage SANS RETOUR !!!

8 commentaires:

slim a dit…

jolie texte ... le plus grand ennemi de la vie est surtt le temps ..

moonlight a dit…

oui, c'est vrai, mais le temps peut etre un ami parfois, il nous permet d'oublier nos blessures et nos chagrins

CJM a dit…

LES VOYAGES EN TRAIN


PAROLES: GRAND CORPS MALADE.
Musique: S Petit Nico 2006 "Midi 20"
© Editions Musicales Djanik


J'crois qu'les histoires d'amour, c'est comme les voyages en train
Et quand j'vois tous ces voyageurs, parfois j'aimerais en être un
Pourquoi tu crois que tant de gens attendent sur le quai de la gare ?
Pourquoi tu crois qu'on flippe autant d'arriver en retard ?

Les trains démarrent souvent au moment où l'on s'y attend le moins
Et l'histoire d'amour t'emporte, sous l'œil impuissant des témoins
Les témoins c'est tes potes, qui te disent au revoir sur le quai
Ils regardent le train s'éloigner, avec un sourire inquiet
Toi aussi tu leur fais signe et t'imagines leurs commentaires
Certains pensent que tu t'plantes, et qu't'as pas les pieds sur terre
Chacun y va d'son pronostic sur la durée du voyage
Pour la plupart le train va dérailler dès l'premier orage

Le grand amour change forcément ton comportement
Dès l'premier jour faut bien choisir ton compartiment
Siège couloir ou contre la vitre, il faut trouver la bonne place
Tu choisis quoi, une love story de première ou d'seconde classe ?

Dans les premiers kilomètres tu n'as d'yeux que pour son visage
Tu calcules pas derrière la fenêtre le défilé des paysages
Tu te sens vivant, tu te sens léger, tu ne vois pas passer l'heure
T'es tellement bien que t'as presque envie d'embrasser le contrôleur

Mais la magie ne dure qu'un temps et ton histoire bat de l'aile
Toi tu te dis que tu n'y es pour rien, et que c'est sa faute à elle
Le ronronnement du train te saoule et chaque virage t'écœure
Faut que tu te lèves, que tu marches, tu vas te dégourdir le cœur

Et le train ralentit, c'est déjà la fin de ton histoire
En plus t'es comme un con, tes potes sont restés à l'autre gare
Tu dis au revoir à celle que t'appelleras désormais ton ex
Dans son agenda sur ton nom, elle va passer un coup de Tipp-Ex

C'est vrai que les histoires d'amour, c'est comme les voyages en train
Et quand je vois tous ces voyageurs, parfois j'aimerais en être un
Pourquoi tu crois que tant de gens attendent sur le quai de la gare ?
Pourquoi tu crois qu'on flippe autant d'arriver en retard ?

Pour beaucoup la vie se résume à essayer de monter dans le train
A connaître ce qu'est l'amour et se découvrir plein d'entrain
Pour beaucoup l'objectif est d'arriver à la bonne heure
Pour réussir son voyage et avoir accès au bonheur

Il est facile de prendre un train, encore faut-il prendre le bon
Moi je suis monté dans deux, trois rames mais c'était pas le bon wagon
Car les trains sont capricieux et certains sont inaccessibles
Et je ne crois pas tout le temps "qu'avec la SNCF, c'est possible"

Il y a ceux pour qui les trains sont toujours en grève
Et leurs histoires d'amour n'existent que dans leurs rêves
Et y a ceux qui foncent dans le premier train, sans faire attention
Mais forcément ils descendront déçus à la prochaine station
Y a celles qui flippent de s'engager, parce qu'elles sont trop émotives
Pour elles c'est trop risqué, de s'accrocher à la locomotive
Et y a les aventuriers qu'enchaînent voyage sur voyage
Dès qu'une histoire est terminée, ils attaquent une autre page

Moi après mon seul vrai voyage, j'ai souffert pendant des mois
On s'est quitté d'un commun accord, mais elle était plus d'accord que moi
Depuis je traîne sur le quai, je regarde les trains au départ
Y a des portes qui s'ouvrent, mais dans une gare je me sens à part

Il paraît que les voyages en train finissent mal en général
Si pour toi c'est le cas, accroche-toi et garde le moral
Car une chose est certaine : y aura toujours un terminus
Maintenant tu es prévenu, la prochaine fois tu prendras le bus

moonlight a dit…

@ cjm:
tu pense que je pourrai avoir une meilleure chance si je prends le bus? :-)

CJM a dit…

Bonsoir Moonlight,

J’espère avoir bien décoder le :-)
Sinon, je serais tellement désolée de t’avoir peinée.

Vois tu si je t’ai envoyé ce texte de Grand Corps Malade (slameur originaire de la banlieue nord de Paris), c’est que j’y ai trouvé, j’y trouve de telles similitudes que... qu’ils sont dans une telle résonance, c’est bouleversant !
Sauf la fin de ton texte qui me fait penser à un Pont de Constantine, d’où certaines femmes sautaient pour « un voyage SANS RETOUR !!! ».


TON TEXTE EST MAGNIFIQUE

moonlight a dit…

Tous les voyages sont sans retour, les femmes qui sautaient sont " ceux qui sauttent du train ou sous le train", ils n'ont pas la force pour continuer leurs voyages.

CJM a dit…

Je reprenais effectivement et entre " " un passage de ton texte.

Par contre, je m'oppose à que tous les voyages sont sans retour. Ca c'est toi qui le pense...

Du fond de ta douleur, peux tu entendre que ton texte est magnifique :

C'EST DE LA BELLE ECRITURE !
.

moonlight a dit…

je suis contente qu'il vous plait :-)